,

Vitalik Buterin critique vivement l’initiative du Salvador d’adopter le Bitcoin

Vitalik Buterin.

La décision du Salvador qui impliquait d’accepter le Bitcoin comme monnaie légale a créé d’importants débats au sein de la cryptosphère. Et si la plupart des acteurs majeurs du monde des cryptomonnaies considéraient cette initiative comme une véritable révolution, certains n’hésitent pas à la critiquer ouvertement et c’est justement le cas de Vitalik Buterin, le créateur du réseau Ethereum, qui voit d’un très mauvais œil quelques éléments dans la fameuse Loi Bitcoin mis en place par le Salvador.

Vitalik Buterin n’apprécie pas la Loi Bitcoin du Salvador

Déployé le 7 septembre dernier, la Loi Bitcoin du Salvador a permis au pays d’être la première crypto-nation à part entière vu qu’il a décidé d’utiliser une cryptomonnaie comme le Bitcoin d’être utilisé en tant que monnaie légale.

Etoro


Toutefois, même si ce projet de grande envergure proposait d’importants changements et donner quelques avantages au Salvador en ce qui concerne le potentiel grandissant du premier des cryptos, cela a néanmoins occasionné quelques réticences et des critiques, en premier lieu chez les grandes institutions comme la Banque mondiale ou le FMI, mais surtout aussi chez les citoyens du Salvador.

En effet, cette fameuse loi a été vue par ces derniers comme étant un moyen d’imposer l’utilisation du Bitcoin.

D’ailleurs, le co-fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin a tenu à s’attaquer à cela puisqu’il voit en cette loi une obligation qui n’est surtout pas conforme à ce que pourrait représenter les cryptomonnaies dans la société, à savoir une totale liberté sans aucune contrainte.

Pour appuyer ses dires, Vitalik Buterin a affirmé via une de ses posts que :    « Rendre obligatoire pour les entreprises d’accepter une cryptomonnaie spécifique est contraire aux idéaux de liberté qui sont censés être si importants pour l’espace crypto. De plus, cette tactique consistant à pousser l’adoption des BTC à des millions de personnes au Salvador en même temps, sans presque aucune tentative d’éducation préalable, est imprudente et risque d’entraîner le piratage ou l’escroquerie d’un grand nombre de personnes innocentes. Honte à tous ceux (ok, très bien, je vais désigner les principaux responsables : honte aux maximalistes du Bitcoin) qui le louent sans critique. »

La critique de Vitalik Buterin est-elle fondée ?

Malgré les nombreux critiques qu’elle a pu recevoir, il est tout de même important de dire que la décision du Salvador d’utiliser le Bitcoin en tant que monnaie à part entière est une importante révolution, qui pourrait très bien changer l’avenir des cryptomonnaies.

En effet,  mis en place après une proposition du président salvadorien Nayib Bukele, ce projet a fait d’énormes vagues, si bien que d’autres pays commencent à considérer le fait de suivre l’exemple du Salvador.

De ce fait, il est donc assez naturel de se demander si ces mécontentements face à la Loi Bitcoin, surtout en ce qui concerne Vitalik Buterin sont fondés ou ne sont-ils que des suppositions sans véritables sources.

Eh bien pour répondre à cela, il faut savoir que les critiques de Buterin qui visent à dénigrer la décision du Salvador reposent certainement sur quelques fondements indéniables, mais ce qui est important est que sans changement, il n’est pas possible de révolutionner l’univers des cryptomonnaies. Avec cela, on peut donc dire que même si certains points concernant la Ley Bitcoin sont critiquables, il ne faut pas oublier que le Salvador a fait un grand pas et ce, même si le pays a forcé un peu les choses.

Binance