,

Ripple VS SEC : l’émetteur du XRP n’est pas autorisé à avoir accès aux dossiers du régulateur

Ripple, l’entreprise émettrice du XRP et la SEC continuent de se livrer une bataille acharnée depuis près de 9 mois déjà, à un tel point qu’aucun arrangement n’a été trouvé jusqu’à présent.

En effet, on peut dire que la guerre est déclarée entre eux, surtout qu’aucune des deux parties ne s’avoue vaincu et cherche toujours à vouloir remporter la victoire.

Etoro


Néanmoins, même si cela ne va certainement pas clore la bataille, il est important de dire que la SEC, qui accuse Ripple d’avoir émis illégalement des valeurs mobilières, est en train de prendre le dessus, puisque la justice vient de rejeter une requête de l’entreprise.

Précisément, la juge Sarah Netburn, qui est chargée de l’affaire, n’a pas donné suite à la demande de Ripple qui impliquait le fait de pouvoir fouiller dans la vie privée des employés de la SEC et ce, afin de savoir si ces derniers n’auraient pas réalisé de transaction de cryptomonnaies par le passé.

Ripple veut savoir si les employés de la SEC ont pu ou non réaliser des transactions de cryptos

Dans une affaire aussi complexe que celle qui relie Ripple à la SEC, il faut comprendre que chaque information peut devenir importante, que ce soit pour l’un ou pour l’autre.

C’est exactement dans cette optique que la société émettrice du XRP a voulu avoir en sa possession certaines informations concernant le gendarme financier, notamment celles qui impliquaient la situation de tous ceux qui travaillent pour la SEC en ce qui concerne les cryptomonnaies, plus particulièrement le XRP.

Effectivement, Ripple avait fait une requête afin de pouvoir avoir accès aux informations financières des employés de la SEC vis-à-vis des cryptomonnaies, comme le Bitcoin, l’ether, mais surtout le XRP.

Toutefois, la justice n’a pas tenu compte de cela, surtout que la juge Sarah Netburn n’avait pas pu déceler une once de pertinence dans cette demande de Ripple.

Ripple VS SEC : une affaire qui dure

Pour rappel, la bataille judiciaire qui lie la SEC à Ripple avait commencé en décembre 2020 et continue jusqu’à ce jour. La raison de l’affaire est que le régulateur financier américain avait porté plainte contre la firme, notamment en raison de l’émission de ses jetons (XRP), alors que ces derniers n’ont pas été enregistrés auprès de ses services.

De ce fait, la SEC accuse le XRP d’être des securities ou valeurs mobilières et l’a donc trainé en justice et c’est ce qui a entrainé cette guerre incessante qui ne semble pas se finir.

Binance