,

Chine : le yuan numérique peut être utilisé pour payer le métro

yuan numérique.

Après avoir durcit la loi concernant les cryptomonnaies, en particulier le Bitcoin, la Chine continue de favoriser le développement de sa monnaie virtuelle, à savoir le yuan numérique.

En effet, la Chine semble ne pas vouloir perdre du temps lorsqu’il s’agit de sa MNBC, qui est désormais appelée e-CNY et n’hésite pas employer les grands moyens, notamment par le biais de nombreuses campagnes de promotions comme l’organisation de loteries ou aussi les essais à grande échelle dans de plus en plus de villes.

Etoro


Assurément, la Chine veut à tout prix que le e-CNY puisse être adopté entièrement le plus rapidement possible et pour ce faire, le pays continue ses expérimentations, et pour cette fois, en permettant à quelques villes majeures, dont Pékin et Suzhou d’utiliser la MNBC pour payer les billets de métro.

Les résidents de Pékin et Suzhou peuvent acheter leurs billets de métro avec le yuan numérique

Etant les premières villes à bénéficier d’un déploiement majeur du e-CNY, les villes de Pékin et de Suzhou sont en train d’étendre encore une fois l’utilisation de ce dernier et ce, dans un cadre plus généralisé, notamment le paiement de tickets de métro sur l’ensemble de leur territoire.

Les deux villes chinoises ont annoncé que tous ceux qui ont pu activer l’application mobile autonome de yuan numérique par le biais de l’ICBC (Banque industrielle et commerciale de Chine) ont la possibilité d’utiliser le e-CNY sur leurs lignes de métro.

Néanmoins, si Pékin propose ce nouveau service à l’ensemble de ses métros qui est composé de 24 lignes et 428 stations, Suzhou quant à elle ne permet actuellement l’utilisation du yuan numérique que sur une seule ligne, mais on peut estimer que ce n’est que le début.

Avec cela, les millions de voyageurs qui utilisent chaque jour le métro de ces deux villes vont donc pouvoir tester l’efficacité de la monnaie virtuelle chinoise.

La Chine est prête à déployer le yuan numérique ?

La Chine est certainement le premier pays à avoir pu créer et tester sa MNBC et si cela continue le pays pourra l’utiliser entièrement comme tout autre actif.

Assurément, grâce à ses nombreux efforts, la Chine a pu commencer à déployer sa monnaie virtuelle, en premier lieu en organisant des loteries à destination de ses résidents dans pas moins de 6 villes majeures, dont Pékin, Shenzhen, Suzhou, Changsha, Shanghai et Chengdu. Le but de cette manœuvre est avant tout le fait de pouvoir distribuer le e-CNY pour que les citoyens chinois puissent avoir un avant-gout en ce qui concerne son utilisation, mais aussi de tester sa praticité et son efficacité.

En tenant compte de cela, on peut donc dire que la Chine est prête à véritablement mettre en place sa MNBC sur son territoire et le fait que le pays commence à bannir les cryptos privés comme le Bitcoin permet de le prouver.

D’ailleurs, les résidents chinois peuvent désormais utiliser pas moins de 3 000 ATMs (distributeurs automatique de billets) qui vont leur permettre par exemple de convertir l’yuan en yuan numérique et inversement.

Binance