,

Cryptomonnaies en France : Eric Woerth envisage de défiscaliser les plus-values les concernant

Cryptomonnaies en France.

La France semble être prête à s’ouvrir davantage au secteur des crypto-actifs puisque dernièrement, Éric Woerth, le président de la commission des Finances vient de proposer une modification de loi qui est axée surtout sur la défiscalisation des plus-values sur les cryptomonnaies.

En effet, Eric Woerth a lancé une discussion qui se portait sur ce sujet à l’occasion du projet de loi de finances rectificative pour 2021 et a mis sur la table l’amendement numéro 417, qui viserait à défiscaliser les crypto-actifs.

Etoro


Néanmoins, il faut savoir que ce projet ne sera effectif que sous certaines conditions et aussi que si les cryptomonnaies seront investies dans des secteurs bien définies.

C’est d’ailleurs ce que le président de la commission des Finances a voulu souligner en disant que :  « On pourrait imaginer que les crypto-actifs convertis en monnaie réelle puissent, dans certains cas, lorsque l’argent est investi dans l’économie réelle ou dans le domaine culturel, bénéficier d’une défiscalisation, d’une neutralisation de la fiscalité, au même titre que les investissements en euros dans ces mêmes domaines. »

Les plus-values sur les cryptomonnaies seront exemptes d’impôts si elles sont utilisées dans l’économie réelle

Si on pense à l’évolution des cryptomonnaies ces derniers temps et surtout à l’importante part qu’elles ont pu acquérir sur le secteur financier, il serait absurde de ne pas en profiter.

Cependant, les profits qu’on peut tirer des crypto-actifs semblent être détenus que par une poignée de marché, alors qu’ils devraient financer des secteurs bien plus importants pour l’économie réelle.

De ce fait, afin de remédier à cela, le président de la commission des Finances français a donc proposé cet amendement qui implique le fait de donner plus de place aux cryptomonnaies dans la finance et ce, en attirant les investisseurs à s’impliquer davantage dans l’économie réelle.

D’ailleurs, Éric Woerth a principalement pensé aux secteurs qui touchaient l’industrie cinématographique et audiovisuelle, les SOFICA, ou au aussi le secteur du patrimoine.

Une décision qui pourra changer l’avenir des cryptomonnaies en France ?

Même si l’amendement proposé par Éric Woerth a été retiré, il est tout de même judicieux de savoir que le gouvernement français y porte une attention particulière et semble être plutôt favorable à ce projet.

Cela est tout à fait normal puisque comme on vient de le dire plus haut, l’utilisation des cryptomonnaies est de plus en plus avancée sans que l’économie réelle ne puisse en profiter directement, ce qui fait que ce genre de proposition pourrait très bien changer l’avenir de ces dernières et aussi du monde de la finance en général.

D’autre part, cette manœuvre pourrait très bien permettre à la France de transformer directement les cryptomonnaies en euros et surtout de créer une niche fiscale basée sur ces nouveaux actifs et ce, créant de nouveaux ponts entre les monnaies virtuelles et l’économie actuelle.

Binance