, ,

Les moteurs de recherche chinois censurent les plateformes d’échange étrangères de cryptomonnaies

moteurs de recherche chinois.

En Chine, les recherches concernant certaines exchanges étrangères, notamment Binance, OKex et Huobi ne proposent plus aucun résultat. Effectivement, selon des sources sûres, tous les moteurs de recherche chinois bloquent systématiquement les requêtes qui ciblent ces plateformes d’échange, ce qui fait que les utilisateurs ne peuvent donc plus faire des recherches.

Ajouté à cela, de plus en plus de réseaux sociaux chinois semblent également prendre la même décision, ce qui peut laisser comprendre que la Chine continue sa guerre contre les cryptomonnaies.

Etoro


Assurément, il n’y pas si longtemps, la Chine a décidé d’interdire les services cryptomonnaies, les bourses cryptos ainsi que les ICO sur son territoire et ce, afin de mieux contrôler l’impact des monnaie virtuel sur son secteur financier et évidemment de fermer pour de bon le marché cryptographique.

La Chine cible principalement les exchanges influentes

Si on revient à ce qu’on a pu voir plus haut, les moteurs de recherches chinois comme Baidu et Sogou ont bloqué les sites web étrangers qui proposent des services de trading de cryptomonnaies.

Néanmoins, ce ne sont pas toutes les plateformes qui ont subi cette censure, mais plus particulièrement celles qui ont une forte influence auprès des traders et investisseurs chinois en cryptomonnaies.

On peut donc comprendre par cela que Binance, Huobi et OKEx se présentent comme étant les exchanges qui sont couramment utilisées par les chinois et vu que le pays cherche principalement à mettre un frein au développement des cryptomonnaies sur son territoire, il est normal que la Chine les a pris pour cible.

La Chine met en place des mesures de plus en plus drastiques

Si la Chine étant auparavant l’un des pays les plus propices au développement des monnaies virtuelles, il est judicieux de dire qu’elle commence à montrer son hostilité envers ce type d’actifs.

D’ailleurs, en plus de bloquer les résultats concernant les noms des 3 exchanges qu’on vient de citer, qui est vraisemblablement une décision qui provienne des autorités, la Chine n’hésite pas à s’attaquer à tout ce qui touche les cryptos.

Eh oui, de plus en plus de réseaux sociaux chinois comme Weibo ou Zhihu ont également entrepris la censure de ces exchanges et aussi qu’il n’y a même pas quelques jours, Weibo avait déjà bloqué pas moins d’une vingtaine de comptes d’influenceurs cryptos.

Avec cela, on peut donc affirmer que la Chine a décidé de frapper fort et que si cela continue, les cryptomonnaies ne pourront plus trouver leur place dans le pays.

Binance