, ,

Google décide de ne plus interdire les publicités concernant les exchanges et les wallet cryptos

Google.

Si Google a été toujours été assez sévère envers les cryptommonnaies, principalement en ce qui concerne la promotion des services les concernant sur son réseau, il semblerait bien que ce n’est plus le cas actuellement ou du moins en partie.

Assurément, le géant technologique commence à revoir ses politiques envers les cryptos et la preuve de cela est que Google est en train de lever l’interdiction des publicités pour les exchanges ainsi que les portefeuilles de crypto-actifs, ce qui fait que ces derniers pourront donc bénéficier des services publicitaires de la firme.

Etoro


Avec cela, on peut donc dire que Google commence à s’ouvrir petit à petit à l’univers cryptographique et si on ajoute la récente mise en place d’un onglet consacré aux cryptos sur Google finance, il est certain que le géant pourrait devenir un facteur de développement important pour le marché global des cryptomonnaies.

Google met fin à une politique restrictive vieille de 3 ans

Même si cela est quelque peu étonnant, il est important de dire que Google a pu marquer l’esprit de la communauté crypto en décidant de rectifier sa politique qui avait été instaurée 3 ans auparavant et qui impliquait d’interdire les campagnes publicitaires initiées par les plateformes d’exchange ou aussi les services liés aux portefeuilles cryptos.

En effet, cette décision de Google va donc lui permettre de renouer petit à petit avec l’industrie des cryptomonnaies et pour y voir un peu plus clair, il suffit de se référer à l’annonce faite par l’entreprise qui disait : « À partir du 3 août, les annonceurs proposant des plateformes d’échange et des portefeuilles de cryptomonnaies ciblant les États-Unis pourront faire de la publicité pour ces produits et services s’ils répondent aux exigences suivantes et sont certifiés par Google ».

En quoi consiste cette levée d’interdiction initiée par Google ?

D’après ce qu’on a pu voir, le géant Google va permettre aux différents exchanges et portefeuilles cryptos de diffuser leurs publicités sur ses services et ce, à partir du 3 aout prochain. Néanmoins, il faut savoir que cette permission comporte tout de même quelques conditions que chaque concerné devront respecter.

Donc pour être plus clair, il est important de savoir que pour pouvoir utiliser les services publicitaires de Google, les portefeuilles et les exchanges devront avant tout être enregistrés comme étant une entreprise spécialisée dans les services monétaires auprès du FinCEN et aussi en tant que transmetteur de fonds dans un Etat au minimum (Etats-Unis). Après cela, il est également possible pour les sociétés cryptographiques d’être reconnu comme étant une entité bancaire qui bénéficie d’une charte étatique ou fédérale.

Avec cela, on peut donc dire que même si Google ouvre ses portes aux différents acteurs dans le marché des cryptos, il est important de savoir que cela reste encore assez difficile d’en profiter pleinement, surtout que cette permission n’est aussi autorisée que pour des services précis et que les publicités qui touchent les Initial Coin Offerings (ICO), les Initial DEX Offerings (IDO) ou encore les protocoles de la finance décentralisée (DeFi) ne sont toujours pas autorisées.

Binance