,

Ripple pourrait développer une alternative au XRP pour le marché américain

XRP.

Vu que ses problèmes avec la SEC sont loin d’être réglés, Ripple semble penser à une solution inattendue pour en réchapper et c’est le fait de mettre un terme au XRP, notamment aux  Etats-Unis et de proposer à la place un nouvel actif qui pourra satisfaire le régulateur américain.

En effet, cette possibilité a été évoquée par le PDG de Ripple Brad Garlinghouse, à l’occasion d’une interview sur CNN et pourrait très bien se présenter comme étant la meilleure voie que l’entreprise pourrait prendre pour faire face aux accusations de la Securities and Exchange Commission.

Etoro


Retirer le XRP aux Etats-Unis et après ?

Après que la SEC ait déposé des plaintes à son encontre, il faut savoir que Ripple et surtout son jeton le XRP ont été précipités au fond du gouffre.

Eh oui, cette action du régulateur financier américain a eu un impact important sur la société et sa cryptomonnaie puisque cela a grandement freiné leur développement.

De ce plus, il est probable que cela puisse s’empirer dans un avenir proche, surtout si le gendarme financier sort gagnant de cette histoire, ce qui fait que pour limiter les dégâts, Ripple tente désespérément de se défendre, ce qui fait qu’elle est même prête à abandonner le marché américain pour le XRP.

Toutefois, même si cela peut régler certains de ses problèmes, il n’est pas sûr que le fait de proposer aux résidents US une alternative au XRP puisse inciter la SEC à faire machine arrière, surtout si cette dernière aura des points communs avec le jeton actuel.

Ripple ne lâche pas l’affaire ?

Même si cela reste une possibilité, il est important de dire que si Ripple envisage une telle solution montre surtout qu’il ne veut pas abandonner ni le marché américain, ni son jeton le XRP.

Cependant, vu que la situation est délicate, il est important pour la société de trouver une option plus saine pour ses affaires.

Entre-temps, Ripple semble également toujours vouloir défendre ses intérêts et continue de toujours dénoncer les actions de la SEC à son encontre. Pour cela, elle continue de clamer que l’organisme s’évertue à la faire tomber et c’est d’ailleurs ce que Brad Garlinghouse a précisé dans l’interview en disant que : « La SEC a presque choisi les gagnants dans cette situation : elle dit que Bitcoin n’est pas un titre financier, que l’Ether n’est pas un titre financier… Mais je pense qu’en réalité tout le monde est en danger, en particulier quand on considère la mise en examen de Ripple. »

Binance