,

Ripple continue de se défendre et exige que la SEC puisse traiter le XRP au même titre que le Bitcoin

Ripple.

Personne n’ignore certainement que Ripple, la société émettrice du XRP mène un rude combat face à la SEC depuis plusieurs mois déjà.

La raison de cela a toujours été maintes et maintes fois relaté ici, mais pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire, il faut savoir que l’organisme américain de régulation accuse l’entreprise d’avoir vendu ses jetons, la savoir le XRP sans qu’elle ait été autorisée de manière légale.

Etoro


Néanmoins, vu l’enjeu de ces reproches et aussi les conséquences désastreuses qu’elles puissent occasionner pour Ripple, l’entreprise a décidé de ne pas rester là sans rien faire et continue de ce fait de se défendre.

Pour cela, Ripple a toujours soutenu que son jeton, le XRP est véritablement un actif numérique et pour appuyer cela, la société exige actuellement de la SEC qu’elle considère ce dernier comme étant comparable au Bitcoin, car cela pourrait surtout lui permettre d’assurer sa défense et éviter donc les sanctions.

Ripple vs SEC, un combat de longue haleine

Pour apporter plus de précisions sur l’affaire concernant Ripple et le régulateur américain, il faut savoir que ce dernier a déposé une plainte contre la société et ce, à cause du fait que celle-ci aurait levé des fonds de manière illégale depuis 2013 afin de financer le développement de ses activités.

Toutefois, le sujet principal de cette plainte se base également sur le fait que la SEC voit le jeton XRP comme étant une valeur mobilière ou sécurities, ce qui n’a pas du tout plu à Ripple, car d’après elle, il s’agit bien d’une valeur non mobilière, voire même une cryptomonnaie et doit de ce fait être traitée comme telle.

De ce fait, la SEC et Ripple se livre donc une rude bataille sur ces deux points et il semblerait bien qu’aucune des deux parties ne veut céder à l’heure actuelle, ce qui permet de dire que ça va être encore long et seul un accord commun pourra certainement mettre fin à l’affaire.

Le XRP au même titre que le Bitcoin, la meilleure défense pour Ripple ?

Pour assurer sa défense et éviter que son jeton ne sombre, Ripple a toujours cherché à miser sur le fait que le XRP est un crypto-actif à part entière et qu’il serait même au même titre que le Bitcoin ou aussi l’Ether.

En effet, la société a déjà fait savoir cela à de nombreuses fois et il semblerait même que c’est l’une de ses meilleures stratégies de défense, ce qui fait qu’elle n’hésite pas à le répéter.

De plus, Ripple parait posséder un atout de taille concernant cela et c’est surtout le fait que la SEC a mis des années avant de l’attaquer en justice alors que des milliards de XRP circulent déjà sur le marché.

En plus de cela, au tout début de son émission, le XRP a aussi bénéficié de l’approbation de divers organismes dont le Department of Justice (DoJ) et le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN), qui ont convenu en 2015, que ce dernier n’était en aucun cas différent du bitcoin.

Avec cela, on peut donc dire que Ripple possède actuellement un argument solide, si bien que la société n’hésite pas à demander à la SEC de lui fournir les documents qui ont permis à l’organisme de déterminer le Bitcoin, mais aussi l’Ether comme étant des valeurs non mobilières et ce, afin de comparer les faits avec son jeton XRP.

Binance