,

La SEC s’attaque également à MoneyGram à cause de son partenariat avec Ripple

MoneyGram.

Si MoneyGram a annoncé récemment qu’il voulait se détacher de Ripple et surtout de son jeton, le XRP, on dirait que finalement, c’est un peu trop tard, car l’entreprise vient d’être ciblée par la SEC.

Eh oui, MoneyGram se trouve actuellement dans une position délicate car d’après les informations, le régulateur américain vient de lancer une action en justice à son encontre et l’accuse ainsi de déclarations trompeuses en ce qui concerne le XRP.

Etoro


A cause de cela, la firme spécialisée dans le transfert d’argent a donc été happée par les problèmes de Ripple car en tant que partenaire, les deux entreprises assuraient au début le développement du XRP. Or, à cause des accusations de la SEC concernant ce dernier comme quoi il s’agit d’un titre financier et non d’une cryptomonnaie, MoneyGram est donc à son tour pris dans la tempête.

MoneyGram, une victime de Ripple et du XRP ?

Pour rappel, MoneyGram a précisé il y a de cela quelques jours son intention d’abandonner le XRP et ce, à cause de problèmes que celui-ci a avec le gendarme financier américain.

Avec cela, la firme a donc en premier lieu annoncé sa décision de manière publique, mais a aussi préférer renoncer à l’argent que Ripple lui versait grâce à son rôle dans le développement du XRP et ce, pour éviter tous risques juridiques.

Cependant, malgré cela, il semblerait que finalement MoneyGram n’aurait pas pu éviter les problèmes et même en prenant des précautions, il a été tout de même emporté par les déboires de Ripple et du XRP.

Précisions sur l’accusation de la SEC concernant MoneyGram

Même si la firme de transfert d’argent n’est pas directement touchée par les problèmes liés au XRP, il faut dire qu’elle doit quand même faire face à des poursuites.

Ces poursuites se basent principalement sur le fait que MoneyGram aurait omis de divulguer l’état du XRP et est donc accusée d’avoir émis des déclarations trompeuses en ce qui concerne le token.

A cause de cela, l’entreprise est donc dans une situation assez délicate, principalement sur le plan financier car en plus d’être la cible de l’autorité financière américaine, elle a également dû renoncer à la rémunération qu’elle bénéficiait de la part de Ripple, qui le rappelons-le, est assez conséquente et se présente comme étant un part importante de son portefeuille.

Binance