,

Affaire opposant Ripple à la SEC : l’entreprise ne pourra certainement pas échapper à un procès

Ripple.

On peut dire que la fin d’année 2020 a été mouvementée pour la société Ripple, car pour cette dernière, c’était surtout le début d’un calvaire après que la SEC l’ait accusé d’émettre des titres financiers.

Pour revenir à cette histoire, la SEC, l’organisme américain qui s’occupe de la régulation financier a attaqué Ripple puisqu’elle considère surtout le XRP, le jeton émis par la firme comme étant une sécurity token et non une cryptomonnaie.

Etoro


A partir de cela, un long combat s’est déroulé entre l’entreprise et le gendarme financier et même si des accords pourraient être envisagés, il est presque certain que Ripple ne pourra pas échapper à un procès, qui d’ailleurs est prévu pour la fin de ce mois de février.

En effet, d’après les observations, le fait de devoir faire face à un procès se présente comme étant la seule issue pour Ripple. Néanmoins, malgré cela, l’entreprise semble ne pas désespérer car il est possible qu’elle puisse obtenir la clémence du régulateur américain, mais cela reste tout de même à voir.

Les changements de direction de la SEC pourront être bénéfiques pour Ripple ?

S’il existe un élément qui pourrait minimiser la situation de Ripple auprès de la Securities and Exchange Commission, c’est certainement le fait que les principaux dirigeants de cette dernière ont dû être changés à l’occasion de la prise du pouvoir par le gouvernement de Joe Biden.

En effet, vu que l’accusation de Ripple datait de l’administration de Donald Trump, il est probable que ce changement de direction pourrait très bien signifier quelques reconsidérations en ce qui concerne le cas de Ripple.

Toutefois, même si cela pourrait être favorable pour la société émettrice du XRP, il est quand même utile de voir que c’est certainement déjà trop tard et que la seule échappatoire pour Ripple est le fait de convenir à une entente avec la SEC.

Ripple continue de se débattre

Même si la situation de Ripple est quelque peu dramatique, il est tout de même important de savoir que l’entreprise ne lâche pas l’affaire, principalement en ce qui concerne le fait que la SEC qualifie son token de security.

Et pour sa défense, Ripple n’a pas hésité à comparer le XRP à l’Ethereum (ETH) et exige de ce fait les éléments qui ont pu permettre à la SEC d’établir que cette cryptomonnaie n’est pas aussi un titre financier.

D’autre part, la firme a également accusé la SEC de favoritisme et dénonce que « La SEC a clairement choisi deux gagnants et a ignoré une industrie croissante et robuste qui est beaucoup plus importante que Bitcoin et Ether ».

Avec cela, l’histoire opposant Ripple au gendarme financier est loin d’être finie et que la route est encore longue. Néanmoins, espérons que l’entreprise s’en sorte, surtout que le XRP semble tenir bon, malgré cette situation.

Binance