,

Ripple contre-attaque et entraine l’Ethereum dans sa bataille

XRP.

Suite à son combat contre la SEC qui lui reproche d’avoir vendu de manière illégale des titres financiers, à savoir le XRP, la société Ripple vient de mettre en place sa défense et ce, en mettant en cause l’intégrité de l’organisme spécialisé dans le contrôle et la règlementation des marchés financiers.

En effet, selon l’entreprise émettrice du XRP, la Securities and Exchange Commission est en train de faire du favoritisme car d’après elle, il n’y a aucune raison que le jeton de Ripple puisse être un titre financier, voire même une security, car si c’est le cas, l’Ethereum devra également être considéré comme tel.

Etoro


A cause de cela, Ripple a donc décidé de combattre le gendarme financier américain en remettant en cause l’état de certaines cryptomonniaes, principalement l’ETH, une situation qui risque de faire quelques vagues dans la cryptosphère.

Selon Ripple, le XRP n’est pas différent de l’Ethereum

Afin de préserver son jeton, la société Ripple n’a pas hésité à embarquer l’Ether dans sa bataille et affirme surtout que le XRP n’en est rien différent de ce dernier.

Effectivement, d’après la firme, le XRP peut s’apparenter à la plupart des cryptomonnaies, dont le Bitcoin, mais plus précisément l’Ethereum et donc, si jamais on pourrait le considérer comme étant une security, alors il n’y a pas de raison pour que ce célèbre crypto-actif ne le soit pas également.

De ce fait, Ripple a donc clairement affirmé qu’il n’y a aucune différence entre le XRP et l’ETH et pour protéger son token, la société a demandé qu’une explication puisse lui être fournie, notamment en ce qui concerne les conditions qui ont permis de déterminer que l’Ethereum était bel et bien un actif et non un titre et ce, en s’appuyant sur le FOIA ou Freedom of Information Act.

Ripple considère les actions de la SEC comme étant une attaque contre l’industrie des cryptomonnaies

Pour mettre en place sa ligne de défense, la firme Ripple a annoncé par le biais de Brad Garlinghouse, son PDG, que la SEC vient de s’attaquer à la totalité de l’industrie des crypto-actifs dès lors qu’elle a émise la plainte lui reprochant de vendre illégalement des titres financiers en 2013.

Eh oui, Ripple indique que ce n’est certainement pas seulement elle qui soit touchée par cela, mais beaucoup d’autres acteurs de l’univers des monnaies virtuelles et que malheureusement, la société va donc embarquer malgré elle une majeure partie de l’industrie crypto, dont la fondation Ethereum.

Binance